• Textes et résumés

    La petite histoire du tramway et de l’électrobus au départ de Moûtiers, vers la vallée de Bozel de 1892 à 1965

    Par François Rerat. Dans cet exposé deux mots différents sont utilisés pour nommer le matériel sur voies ferrées :   – tout ce qui circule sur rail et partage la chaussée avec les autres véhicules se dénomme tramway (même s’il n’utilise la chaussée que sur quelques centaines de mètres) , – à partir du moment où les rails se trouvent en site propre (séparés de la chaussée), on utilise le mot train. J’ai retranscrit les termes utilisés dans les rapports et comptes-rendus, même si les auteurs ont parfois confondu les deux définitions. Lire le texte complet de la conférence. 

  • Textes et résumés

    Les Salines royales de Moûtiers à la lumière des archives

    Par Monique Gherardini. Marius Hudry avait vivement encouragé l’ensemble des participants aux réunions de l’Académie de la Val d’Isère à y présenter les fruits de leurs recherches : « Fouillez dans les documents et les bibliothèques de l’Académie et des Archives diocésaines, vous y trouverez, en abondance, la matière » nous disait-il. C’est ce à quoi je me suis employée, au cours de l’année 1996, me souvenant avec émotion de l’invitation que l’Abbé avait formulée peu avant de nous quitter. Aux Archives diocésaines j’ai trouvé un premier document concernant les salines, j’ai ensuite compulsé les ouvrages s’y référant, dans les deux bibliothèques, puis j’ai eu la chance de trouver, toujours…

  • Textes et résumés

    Recherches autour d’un plateau disparu

    Par Monique Gherardini. Je présume que, dans cette salle, il y a bien peu de personnes ayant gravi le coteau menant autrefois à Montfort, puis Notre-Dame du Pré, à partir d’un chemin démarrant à la centrale électrique pour au moins, s’arrêter au Plateau Robert, lequel surplombait à la fois Moûtiers et Pomblière. Joli plateau herbeux, bordé de forêts, où l’on arrivait sans peine, mais c’était surtout, jusqu’à la construction de la route allant de Moûtiers ou Pomblière à un hameau dépendant de la commune de Saint-Marcel, Montfort, et aussi jusqu’à ce que les montfortains s’équipent de véhicules automobiles, le plus court chemin leur permettant de se rendre à Moûtiers et d’en revenir. Beaucoup, parmi nous, possèdent le…

  • Textes et résumés

    Une visite moûtiéraine insolite

    Par Monique Gherardini. Rares sont, aujourd’hui, les habitués des cimetières de ville, ou de gros bourg, mis à part ceux que la sépulture d’un proche motive à s’y rendre… Mais les vieux Moûtiérains, dont, je suis, ne s’y retrouvaient pas seulement sur la tombe familiale ! Si, aujourd’hui, le deuil d’un ami, voire d’une simple connaissance, nous réunit à la cathédrale, nous avons pris l’habitude d’y aller nous incliner sur le cercueil et de présenter nos condoléances à la famille, qui en est proche. Cela se pratique, depuis un certain temps, avant le début de l’office religieux ; si l’on n’a pas pu procéder de la sorte, il est encore possible de réparer à la sortie :…

  • Textes et résumés

    Les prisons de Moûtiers de 1769 à 1938

    Par Monique Gherardini et François Rerat. n guise d’introduction à notre sujet, nous vous proposons d’imaginer la promenade dans Moûtiers d’un touriste curieux : notre petite mais vieille cité va lui procurer bien des perplexités. Des noms de rues évoquent des lieux disparus : passage du Van, rue Grenette, là il peut comprendre. Cela se réfère à des activités anciennes qui ont pu être exercées dans son pays d’origine. Mais avenue des Salines Royales, rue de la Sous-Préfecture, rue de l’Ecole des Mines, rue des Casernes ? Notre promeneur cherche, surpris, les bâtiments concernés par ces dénominations de rues, et ne les trouve pas. Du reste, il pense que Moûtiers n’a pas la taille d’une sous-préfecture. Quant à…

  • Textes et résumés

    Les débuts des réseaux électriques aux environs de Moûtiers

    Par André Guillerme. A – Distribution électrique. Avec le développement du tourisme de nombreux ouvrages parlent des barrages de Roselend et de Tignes avec les centrales de La Bâthie et de Malgovert. Ces travaux ont été réalisés par EDF donc après 1946. Il faut savoir que notre vallée n’a pas attendu EDF et que de nombreux barrages, centrales et surtout usines se sont construits aux environ de 1900. Nous allons prendre l’ordre chronologique pour mieux fixer le déroulement des évènements. Les dates ne sont pas à prendre d’une manière très précise car la durée des projets et la longueur des travaux ont débordé l’année indiquée. Cela ne change en rien l’esprit de cette conférence. Pour parler d’électricité il faut pouvoir la créer, la transporter et aussi la stocker même si cela reste toujours en très petite quantité. Voici des dates importantes de cette progression technique. Lire le texte complet de la conférence.

  • Textes et résumés

    Les maires de Moûtiers entre 1860 et 1940

    Par Monique Gherardini. Quelques définitions, en entrée en matière.  Le maire est le premier magistrat de la commune : il faut chercher la signification du mot dans le latin «major», le plus grand. C’est le terme utilisé dans la plus grande partie de la France, mais dans les états de la «Maison de Savoie», comme aussi dans la partie méridionale de la France, on utilisait le terme «syndic». L’origine de ce mot est à la fois latine et grecque, il signifie : défenseur, représentant. Maire ou syndic ont, bien entendu, un rôle identique. La commune est, à l’origine, un corps de bourgeois d’une ville, ou d’habitants d’un village, auxquels le seigneur a reconnu le droit de…

  • Textes et résumés

    Le conventionnel et le noble. Les deux premiers maires de Moûtiers en 1792-1793

    Par Monique Gherardini. Une précédente communication à l’Académie de la Val d’Isère, il y a dix ans déjà, avait permis d’évoquer la longue liste des maires qui se sont succédé à la tête de Moûtiers, entre 1860 et 1940.  Pourquoi avoir choisi 1860 comme date de départ, c’est, bien sûr, qu’avant la réunion de la Savoie à la France, nos édiles étaient des syndics et non des maires. Une biographie de chacun de ces maires avait pu être établie, ainsi qu’un survol des transformations les plus marquantes de notre vieille cité, au cours de chacun de leur mandat. Les recherches avaient été effectuées aux archives départementales mais aussi en mairie de Moûtiers, avec l’accord du maire de…

  • Textes et résumés

    Projet de reconversion pour les Salines

    Une précédente communication, consacrée aux Salines de Moûtiers aux 16e et 17e siècles, avait déjà insisté sur le lien étroit existant entre leur histoire et celle des Etats de Savoie et de notre ville. Installées à Moûtiers, au Pré de l’Isle, par le duc Emmanuel-Philibert vers 1560, et affermées à des Suisses qui endigueront le Doron de Salins à Moûtiers, puis cédées en 1594 par le duc Charles-Emmanuel à l’un de nos archevêques, Mgr Berliet, qui est alors son ambassadeur, et au demi-frère du duc, Amédée de Savoie, chef de ses armées, pour les remercier des services qu’ils ont rendus à la couronne, revendues ensuite à Sigismond d’Est, neveu de Charles-Emmanuel, par les héritiers de Mgr Berliet et d’Amédée de…